Accueil > Uncategorized > Attentat manqué: les Américains jouent à se faire peur

Attentat manqué: les Américains jouent à se faire peur

C’est reparti pour un tour. Barack Obama a remplacé George W. Bush, mais les méthodes demeurent. Jouer sur la peur. Faire gonfler la menace terroriste comme un ballon de baudruche pour justifier les foirades économiques et les deux guerres inutiles et sans fin menées par les « boys » à l’autre bout du monde.

Un Américain d’origine pakistanaise monte une bombe de bric et de broc, qui ressemble plus à un pétard mouillé qu’à autre chose, et c’est tous les services de sécurité qui s’emballent. Certes le lieu choisi par l’apparenti terroriste n’est pas anodin et prouve au moins que les islamistes d’Al Qaida ont toujours le sens de la mise en scène.

Une bombe à Times Square un samedi soir de printemps ça aurait eu de la gueule… si on avait eu à faire à un terroriste sérieux. Et pas à un Mc Giver d’opérette qui va avoir le temps de repenser à ce qu’il vient de faire au cours des soixante prochaines années. Et je ne parle même pas des jours d’interrogatoire « musclés » qu’il va se coltiner avant de rejoindre sa cellule.

Ce qui est tout de même problématique là-dedans et qu’à ma connaissance personne n’a relevé, c’est qu’une semaine avant le pseudo-attentat, Hilary Clinton, secrétaire d’Etat américaine, avait tenté d’émouvoir le monde en expliquant les effets désastreux d’un attentat nucléaireà… Times Square!

De là à penser que la ministre d’Obama a pu donner des idées à un illuminé il n’y a qu’un pas que je ne me gènerais pas à franchir. A force de jouer sur la peur et de faire du sensationnel avec la menace terroriste on se retrouve source d’inspiration…

Et comme l’a remarqué l’humoriste américain Jon Stewart dans son Daily Show, les médias américains remettent aujourd’hui le couvert en expliquant dans le détail les erreurs commises par l’apprenti terroriste pour réussir à produire une explosion meurtrière. Quels produits aurait-il du acheter. Comment les assembler. Quasiment un mode d’emploi pour réussir son attentat.

Sa conclusion : « Pourquoi les médias soient si mauvais à nous donner l’information que nous devrions avoir et si bon à nous donner celle que nous ne devrions pas avoir« .

Publicités
Catégories :Uncategorized Étiquettes : , , ,
  1. 10/05/2010 à 16:57

    Bonsoir,
    Il ne faut pas tourner en dérision une tentative d’attentat en pleine ville !
    Si par malheur la bombe avait explosé , combien de morts et d’extropies, je parle même pas des dégâts materiel!
    Les politiques utiliseront toujours la peur pour manipuler la population, les américains ne sont pas les seuls, les terroristes font de même.
    Le terrorisme n’est pas une mode mais un fléau engendré par l’extrême pauvreté, par des dictatures sanglantes ( saddam hussein etc….) , les  » endoctrinés » vont posé les bombes ou explosé avec celles-ci , mais vous remarquerez que ben laden lui ne va pas au « combat », il continue à diffuser sa pseudo doctrine basée sur la parole de dieu etc…
    La guerre de toute façon fait gagner de l’argent à l’industrie et bien sur aux propietaires de cette industrie et aide parfois les politiciens à camoufler les problèmes internes, mais maintenant il y a internet et nous sommes informes ( un peu je pense)
    cordialement
    Ce n’est pas nouveau !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :